FANDOM


Episode : 33 minutes
33mincount 101 1080i.jpg

Vue d'ensemble Modifier

Continuant les événements de la Minisérie, battlestar Galactica et la flotte doivent fuire les Cylons, qui les attirent dans un guet-apens à toutes les 33 minutes après chaque saut réussi.

Sommaire Modifier

À bord Galactica Modifier

  • L'équipage du battlestar Galactica a été continuellement sur alerte pendant environ 130.35 heures. Pendant cette période, la flotte a dû faire des sauts toutes les 33 minutes pour échapper aux Cylons peu de temps après leur évasion initiale à l'Ancrage Ragnar.
  • Tout le monde dans la flotte commence à sentir la fatigue — en particulier Gaïus Baltar, qui est constamment distrait par des conversations répétées de Six au sujet que Dieu ait un plan pour lui, et également sa volonté d'avoir ses enfants.
  • Les vaisseaux dans la flotte commencent également à sentir la fatigue. Les moteurs pour les sauts et leurs ordinateurs de contrôle commencent à devenir en panne ou ont de la difficulté à bien fonctionner. Ce qui demande à Galactica de s'attarder de plus en plus longtemps dans la ligne de tire des Cylons tandis que le reste de la flotte accomplit leurs sauts.
  • Après le saut numéro 237, la présidente Roslin reçoit un mot du Dr Amorak à bord du Transporteur Olympique au sujet de la façon dont les Cylons ont percé les défenses de la colonie.
  • Surprenant la conversation, Baltar est inquiet: il a connu Amorak au ministère de la Défense. Comme Six le précise, Amorak pourrait avoir l'information sur la complicité de Baltar avec l'attaque des Cylons.
  • Il n'y a pas suffisamment de temps avant que le prochain saut pour amener Amorak à bord du Colonial Un, mais Roslin veut le voir immédiatement après que le saut sera accompli.
  • Ailleurs, Sharon « Boomer » Valerii a des problèmes à accepter son nouvel OCE, Crashdown, et se sent coupable d'avoir laissé Karl « Helo » Agathon à son destin sur Caprica.
  • Quand le prochain saut est fait, le Transporteur Olympique, qui transporte Dr Amorak et 1 344 autres âmes, n'apparaît pas avec le reste de la flotte. Six essaie de convaincre Baltar que c'est parce que Dieu prend soin de lui.
  • Trente-trois minutes plus tard, la flotte est prête à sauter, mais les Cylons n'apparaissent pas. Adama commande suspendre l'alerte immédiate, mais la flotte doit maintenir une promptitude pour sauter, au cas où les Cylons reviendraient.
  • Puisque Baltar continue de refuser le concept de Dieu, le Transporteur Olympique réapparaît; commandant Adama ordonne la flotte d'être sous alerte de Condition Un, craignant le pire. Il ordonne de remettre à zéro les horloges en prévision de l'arrivée des Cylons.
  • La patrouille de combats des airs, menée par Lee Adama, intercepte le starliner. Adama ordonne que toutes les communications avec le Transporteur soit brouillé et le Transporteur est ordonné (par des signaux lumineux) de rester à la position actuelle. Lorsque le Transporteur ne respecte pas les ordres de ne pas approcher la flotte, les tensions montent, et une alarme radiologique indique qu'il y a maintenant une arme nucléaire sur le vaisseau.
  • Pendant que la crise s'enlise, les Cylons réapparaissent précisément trente-trois minutes après que le retour du Transporteur, confirmant qu'il a été employé de façon ou d'une autre par les Cylons pour suivre la flotte. Adama veut détruire le vaisseau, mais Roslin hésite à donner l'ordre, puisque personne ne peut être sûr si les 1 345 personnes à bord du Transporteur sont encore vivantes. Baltar est terrifié qu'elle ne donnera pas l'ordre par crainte de l'information d'Amorak.
  • Six utilise l'hésitation de Baltar pour le pousser à « se repentir » devant Dieu. Dès qu'il le fait, Roslin donne l'ordre pour détruire le Transporteur. Apollo et Starbuck ouvrent le feu (à contrecœur), détruisant le vaisseau. Après que la flotte fait une fois de plus un saut, la poursuite implacable des Cylons est stoppée.
  • Un jour plus tard, chacun vit avec les conséquences de leurs actions. Seulement Billy Keikeya a une petite pépite de bonne nouvelle: à un certain point dans les dernières heures, un bébé est né dans la flotte.

Sur Caprica Modifier

  • Helo court sous la pluie dans une région boisée, et a des mines antipersonnel du type Claymore <anglais> qu'il emploie pour faire exploser des Centurions cylons qui le poursuivent.
  • Les six jours de course de Helo se terminent quand il est capturé par un Cylon, après avoir été distrait par l'aspect d'une copie de Numéro Six, portant un imperméable blanc.
  • Helo est « sauvé » par une copie de Valerii, qui abat Six et puis mène Helo loin dans les bois. Helo croit avec erreur que cette copie de Valerii est réellement celle de « Boomer » qui a quitté Caprica et qu'elle est revenue pour le sauver.

Le sommaire de Sci-Fi.com Modifier

À la suite de l'attaque sournoise des Cylons, la flotte en lambeau d'humain qui a survécu est forcée de jouer au jeu mortel du chat et de la souris avec leurs poursuivants. Toutes les 33 minutes, ils font un saut à un nouvel endroit. Et toutes les 33 minutes, les Cylons parviennent à les retrouver. Les pilotes sont sur le bord de l'épuisement, se fiant aux stimulants artificiels pour continuer de combattre, et les civils commencent à douter de la direction de commandant Adama et de la présidente Roslin.

Quand le Transporteur Olympique, un vaisseau commercial pour passager, ne fait pas un saut et, plus tard, apparaît mystérieusement indemne, Adama craint qu'il ait été infiltré par les Cylons. Son choix: le détruire et les 1 300 âmes qu'il pourrait encore transporter, ou risquer l'annihilation de la flotte entière. Adama n'est pas seul à craindre le vaisseau mystère. Baltar, qui reste mentalement lié à sa belle et mortelle compagne Cylon Numéro Six, panique quand il apprend qu'un des passagers du vaisseau a des informations sur un traître dans l'entourage du président.

Pendant ce temps, dans les ruines de la colonie occupée par les Cylons sur Caprica, Helo s'enfuit d'un autre groupe de Cylon. Il va avoir besoin d'aide pour retourner à bord du Galactica - mais il n'y a aucune aide en vue… -- ©2005, SCI FI. Tous droits réservés.

Questions Modifier

  • Billy informe que le nombre de survivants doit être révisé à la baisse par 300 de moins. C'est-à-dire que certains sont morts de leurs blessures, d'autres sont « perdus» par le compte imprécis initial, et le reste « a disparu ». Comment des gens peuvent-ils simplement « disparaître » dans la flotte?
  • Docteur Amorak a-t-il vraiment des informations sur la participation de Baltar dans l'holocauste?
  • Est-ce que Six est en contact avec les autres Cylons, et est-elle impliquée dans la disparition / réapparition du Transporteur Olympique?
  • Qu'est-il arrivé au groupe de survivants qui a été laissé avec Helo sur Caprica dans la minisérie?

Blooper Modifier

  • Pendant le générique d'ouverture, Galactica est montré à faire un saut avec ses aires d'atterrissage déployé - non seulement ça, mais la prise est une réutilisation d'une scène de la minisérie.
  • Billy peut être un bon aide présidentiel, mais il n'est pas bon en mathématique. L'épisode commence avec 50 298 survivants. Il informe Roslin qu'il y a une erreur 300 = 49 998 survivants. Quand le Transporteur Olympique est détruit (1 345 personnes), il baisse le total à 47 972. C'est-à-dire, une réduction de 2 026, ou 681 personnes de PLUS qu'énuméré sur le Transporteur!
    • Quel que soit ce que Roslin enseigna à l'école, ce n'aient pas été les mathématiques - elle ne corrige pas sur l'erreur de Billy.
    • C'est après cinq nuits sans sommeil et sans doute des chiffres incertains de population venant à travers la flotte, rendant incertains les nombres des survivants partiellement raisonnables. Le travail d'effectuer un recensement précis, après tout, est d'une priorité comparativement basse en comparaison à celui de leur survivance.
  • La première fois que Helo ouvre le feu sur le Cylon Centurion qui a survécu la détonation d'une mine antipersonnel (semblable à une mine de Claymore <anglais>), on entend le pistolet faire feu, mais il n'y a aucune étincelle qui accompagne visuellement la détonation. En revanche, le deuxième coup est accompagné d'une étincelle et du bruit approprié.
  • Pendant que le Cylon Centurion approche Helo par derrière, nous pouvons voir la pluie le frapper, mais elle ne s'égoutte pas sur le corps métallique. En revanche, l'eau s'égoutte du visage de Helo d'une façon assez cohérente et apparente.
  • Après la disparition du Transporteur Olympique au saut 238, et que le décompte s'approche de la marque de 33 minutes, le téléspectateur peut voir que l'horloge indique dix secondes. Pendant que nous observons Adama et Tigh, le téléspectateur peut entendre le décompte au loin. À ce moment, quand la caméra se déplace rapidement au-dessus de la console, elle indique que trois secondes sont passées.

Analyses Modifier

De façon générale, un bon début d'épisode qui s'ajoute habilement à un certain nombre d'arcs de la minisérie: Boomer est-elle une Cylon? Quelle est cette Six qui interagit avec Baltar? Les Coloniaux peuvent-ils vraiment échapper à l'ombre des Cylons?

La séquence d'ouverture se terminant avec la deuxième Valerii sur Caprica est intéressante: est-ce un indice sur la vraie identité de Boomer à bord Galactica? En outre, est-ce que la petite taquinerie entre Starbuck et Boomer pendant la PCA est une indication que d'autres ont noté qu'elle semble endurer le manque de sommeil mieux que les autres. Est-ce que ceci pourrait mener au déclenchement de rumeur au sujet d'elle? (Réponses commencent dans "L'attentat")

Quant à Six de Baltar: trois possibilités semblent se suggérer d'elle-même:

  • Elle est une création du propre psychique de Baltar; une réaction de sa trahison au profit des Cylons. Certainement, sa psychose croissante dans l'épisode semblerait se diriger à ça; mais puisqu'il a été — comme tout le monde — plus de cinq jours sans sommeil, et un certain degré de paranoïa est inévitable.
  • Elle est, comme elle a suggéré dans la minisérie, un implant dans sa tête et probablement en communication avec les Cylons. Cependant, si c'était le cas, la chasse des Cylons pour la flotte continuerait sûrement en dépit de la destruction du Transporteur Olympique — car les Cylons traceraient la flotte par Baltar. Étant donné que les humains sont pratiquement « à bout de souffle », il semble improbable qu'ils interrompent l'attaque quand ils ont un si clair avantage. (Le « scan » du cerveau sur Baltar dans "En route pour Kobol, partie II" écarte la notion qu'un implant mécanique soit dans sa tête, bien qu'il puisse ne pas être médicalement reconnaissable. Il peut même être ailleurs que dans sa tête.)
  • Est-ce que Six pourrait être en fait un téléchargement complet sa la personnalité, au moment où la maison de Baltar est détruite, et maintenant à l'intérieur de sa tête, occupant possiblement son subconscient, hors de contact avec sa propre sorte, mais capable d'agir sur Baltar avec ses pensées et sentiments - pouvant même les utiliser? Ceci peut suggérer que Baltar pourrait être un Agent cylon lui-même.

Pendant ce temps, l'épisode renforce certaine relation établie lors de la minisérie: Apollo et Starbuck ont clairement un passé, du moins en rapport avec Thrace et le frère décédé de Lee, Zak, une relation qui va au-delà des commandes hiérarchiques, de l'épuisement et des tempéraments. La confrontation sur le quai du hangar est un jeu valable, pas tellement pour ce qu'elle indique, mais pour la manière de laquelle elle est communiquée — un grand élément de communication non verbale passant entre Thrace et Lee Adama avant qu'elle prenne les stims.

De même, la méfiance de Roslin envers Adama, comme exprimée à la fin de la minisérie quand elle affirme que la « Terre » est une déception de sa part, a commencé à changer dans un respect nerveux: elle sait très bien que sans les actions d'Adama, la flotte n'aurait pas survécu pendant 5 jours de sauts répétés — et elle est disposée à l'admettre. (Roslin traite de la déception d'Adama au sujet de la Terre pendant plusieurs épisodes commençant plus tard dans la saison et se concluant dans la saison 2.)

Et puis, il y a la relation entre Adama avec son fils. Dans la scène où ils discutent de la responsabilité, il est évident qu'il y ait toujours un gouffre entre eux - un qui peut rester ouvert en partie par leurs positions relatives à bord Galactica. Adama est le père et l'officier commandant de Lee à bord Galactica. Tandis que tous les deux semblent encore vouloir établir le lien — la différence dans le rang les empêche toujours de discuter entre eux. Ce qui pousse Lee de repousser la tentative de son père de le consoler suivant la destruction du Transporteur Olympique. (La tension entre les Adama vient à bout avec une réconciliation significative dans "Confession", "Crash sur la lune", "Le minéral de Tylium", et dans la conclusion de la première saison et le commencement de la deuxième saison, c'est-à-dire "À la recherche de la Terre, partie I" jusqu'à "En route pour Kobol, partie II".)

De façon générale, les trois histoires présentes dans l'épisode - fuir les Cylons, Helo sur Caprica et Baltar avec Six - sont habilement entrelacés avec l'histoire principale; le rapport Baltar/Six en particulier s'entrecroise bien dans la crise impliquant le Transporteur Olympique, alors que l'intrigue secondaire de Helo est suffisamment montrée pour ne pas nous désintéresser suffisamment de l'histoire principale. Ce qui intensifie le drame, sans interrompre réellement l'écoulement global de l'histoire.

En effet, par la subtilité de l'intrigue secondaire de Helo, des questions qui naissent ne se révèle pas avant une seconde écoute de l'émission, et nous réalisons qu'elle est liée au thème central des Cylons: pourquoi Six lui demande-t-ils s'il est vivant? Il l'est clairement, et la question n'est pas une référence à sa blessure à sa jambe ou à sa maladie causée par la radiation. Ni est simplement une référence aux premiers mots de sa « sœur » à l'officier colonial à la station d'armistice. C'est quelque chose qui semble être au centre même du raisonnement des Cylons. (Les réponses aux manipulations étranges avec Helo sont expliquées dans la deuxième saison dans l'épisode "La Ferme".)

De même, ce pourrait être d'une trop grande sensibilité étant donnée la quantité de temps que Valerii sur Caprica était à l'écran, mais nous pourrions sentir qu'elle était peut-être un peu trop humaine; trop familière avec Helo? Il semble étrange qu'elle soit présentée à Helo par l'assassinat d'une des copies de Six. Pourquoi avoir recours au « meurtre » d'une de sa race? Est-ce que c'est simplement pour établir sa crédibilité aux yeux de Helo? Ne pourrait-elle pas avoir trouvé une autre façon de faire prendre contact avec Helo? Contrastant avec les commentaires concernant l'héritage de Boomer à bord Galactica, les auteurs essayent-ils de supposer quelque chose? Pourrait-il être que les DEUX personnages de Valerii sont des Cylons se croyant être humaines? (Le modèle de Valerii démontre en effet qu'elle est trop humaine au long des saisons 1 et 2: voyez l'article sur les Agents cylons pour plus d'information.)

Arguties Modifier

  • Pourquoi le Raptor de Boomer est-il lancé au côté du Vipers d'Apollo pour ce qui sera en fin de compte, comme tout le monde s'attend, un exercice de barrage contre les Raiders des Cylons?
    • Basé sur des événements de la minisérie et dans certains épisodes ultérieurs, les Raptors sont de temps en temps utilisés pour soutenir ou augmenter la force des opérations des Vipers avec un meilleur DRADIS et, peut-être, une détection radiologique. Normalement, les Raptors ne sont pas sur la PCA en même temps que des Vipers et sont fréquemment déployés seul ou en groupe, mais les événements de "33 minutes" suggèrent que commandant Adama ait voulu s'assurer d'une certitude supplémentaire avec l'avionique plus forte d'un Raptor pour une surveillance supplémentaire de l'activité des Cylons.
  • La scène du couloir commémorative, quoique légèrement maladroite pour certains téléspectateurs, réussie à continuer l'allusion de l'auteur aux attaques de terroriste aux États-Unis du 11 septembre 2001, aux événements de la minisérie par l'utilisation des nombreux commémoratifs. Ainsi que la confusion de trouver des proches aimés, et la stupéfaction de Dualla à la taille du monument commémoratif. (L'image d'un soldat colonial sur une des colonies pendant sa destruction joue également sur les sentiments intenses de la perte d'un proche et du désespoir ressentis par beaucoup d'Américains quand ils ont vu les images semblables des pompiers de la ville de New York aux ruines du World Trade Center.)
  • De même, le manquement à résoudre le problème des 1 345 personnes qui sont restées à bord du Transporteur Olympique après son retour affaiblit l'histoire pour certains. En effet, l'approche d'Apollo près du vaisseau suggère, en effet, qu'il soit vide. Donc, éloigne nos sentiments d'horreur sur le drame qui se joue sur l'écran. La scène aurait-elle été mieux dépeinte avec des humains regardant à l'extérieur pour intensifier de la perte? En ne montrant pas les passagers, les auteurs augmentent l'importance des conséquences aux Coloniaux. L'ambiguïté de l'état des passagers est en accord avec le modus operandi du nouvel Agent cylon. Étant donné qu'il est probable qu'un Agent cylon ait infiltré le Transporteur, menant à sa capture et le transformant probables comme une arme, les actions tendent également à jouer au jeu psychologique sur les Coloniaux pour un plus grand effet à long terme que la seule perte d'un vaisseau. Il est très probable que les Cylons aient su que les passagers absents rendraient des choses plus dures pour les Coloniaux et causeraient un plus grand impact.
  • Une autre argutie vient avec le rappel de l'alcoolisme de Tigh. Ici, le jeu n'est pas bien placé, et vient comme un rappel maladroit que les auteurs n'ont pas oublié l'état de Tigh et reviendrait probablement sur ce point dans le futur de la série (qui se produit dans la deuxième saison, en particulier dans "Résistance").
  • Quelques téléspectateurs sont devenus curieux sur l'importance de l'utilisation du nombre « 33 » dans cet épisode, aussi bien que l'utilisation du nombre « 3 » avec des événements dans certains épisodes ultérieurs. Comme avec d'autres émissions de science-fiction comme "Star Trek", les auteurs tendent à ajouter des plaisanteries, la perpétuant parfois d'une série à une autre. Rien jusqu'ici n'a prouvé que ce jeu sur les nombres soit autres que des plaisanteries. De plus, cela n'implique pas d'autres données additionnelles à l'épisode. Voyez la page amusante de numérologie pour plus sur ces plaisanteries de nombre et le « mystère de 33. »

Notes Modifier

  • Les sauts répétés endommagent les commandes du SVL et les systèmes de gestion à bord des vaisseaux commerciaux des coloniaux, lesquels ils ne sont pas aussi robuste que ceux des vaisseaux militaires, comme Galactica
  • L'habileté des Cylons de sauter est aussi précise que les sauts des vaisseaux coloniaux. En 238 essais, ils parviennent à chaque coup au même endroit que sur la flotte coloniale, arrivant avec une trajectoire assez précise pour pouvoir réduire la distance avec les coloniaux et lancer une attaque.
  • Il y a 5 251 personnes dans la flotte venant de Sagittaron.
  • Pendant "33 minutes", il y a 60 vaisseaux civils dans la flotte, mais des erreurs dans la continuité des événements dans certains épisodes, particulièrement dans "En route pour Kobol, partie I", peuvent placer cette première information en question.
  • Le compte des citoyens coloniaux à la fin de l'épisode est de 47 273.
  • Cet épisode a gagné le « 2005 Hugo Award pour la meilleur présentation dramatique, programme cour ».
  • Des artistes d'effets visuels de Zoic ont caché de petits signes de mouvement dans le Transport Olympique en plan rapproché en tant qu'une plaisanterie morbide. Des lumières dans les hublots semblent clignoter rapidement et une fois au ralenti il y a du mouvement évident à l'intérieur du vaisseau.
  • Dans les commentaires du DVD pour cet épisode, Ron D. Moore déclare que pendant la scène que Dualla remet des rapports au commandant Adama et qu'il lit à haute voix (incluant le rangement de carburant, douzaines de membres d'équipage s'effondrent par épuisement nerveux, etc..), Edouard James Olmos improvisa: « et de dix suicides » dans une prise. L'équipe de production a vraiment aimé l'improvisation, et a pensé que la manière dont Olmos a joué la scène était fantastique. Cependant, ils ont eu des soucis que le réseau penserait que l'épisode soit trop « sombre » et que l'assistance diminue pendant la première représentation. Donc, la phrase fut coupée à contrecœur.

33 minutes Modifier

Searchtool-60x60.png Article détaillé : 33 minutes.
  • Titre original : 33
  • Numéros : 2 (1.1) / Prod° 101
  • Scénariste : Ronald D. Moore
  • Réalisateur : Michael Rymer
  • Diffusions :
    • (UK) : 18/octobre/2004 sur Sky One
    • (FR) : 2/décembre/2005 sur Sci Fi
    • (BE) : 2/février/2007 sur La Deux
  • Survivants : 50 298
  • Invités : Aucun
  • Résumé : Après les événements de la télésuite, la flotte est attaquée toutes les 33 minutes par les cylons. Ils doivent sans cesse se projeter dans l'hyperespace, ce qui les empêche de dormir. S'ensuit une tension qui met à rude épreuve les nerfs des pilotes et de tout l'équipage. Les survivants commencent à réaliser ce qui s'est produit.
  • Commentaire :
    • Cet épisode a remporté le Prix Hugo de la meilleure présentation dramatique de courte durée en 2005.

Affirmations officielles Modifier

Du Blog de RDM sur Sci-Fi Channel: Note sur « De peur que nous oublions » Modifier

« Ce fut probablement demandé avant, mais je suis curieux quant à qui est sur l'image dans la salle de réunion des pilotes de Viper, faisant face loin de la caméra… celle que les pilotes, y compris commandant Adama, touchent quand ils entrent et partent? C'est touchant, et est un merveilleux élément humain à l'histoire. Alors qui est-ce? »
Il a eu une scène supprimée dans "33 minutes" où nous avons vu Laura Roslin se faire offrir sa copie de la photo avec une carte qui indiquait qu'elle a été prise sur le toit d'un bâtiment de capital d'Aerilon pendant l'attaque. La photo a été inspirée par la célèbre image qui est devenue iconique des pompiers soulevant le drapeau à Ground Zero <anglais>. J'ai pensé que les colonies auraient leur propre version de cette -- photo prise dans un moment qui devient un symbole du jour où ils ne pourront jamais oublier et de tout ce qu'ils ont perdu. La photo est un soldat tombant sur ses genoux (probablement abattu ou envahi simplement par l'émotion) pendant qu'il se tient sur le dessus d'un toit en regardant la dévastation de sa ville, alors que le drapeau colonial flotte au bord du cadre. L'inscription au-dessous de la photo sur la plaque de Laura, « De a peur que nous oubliions », est en soi une référence à l'inscription de la montre présentée au personnage de John Wayne dans "La Charge héroïque" (She Wore a Yellow Ribbon).

Commentaires des acteurs Modifier

  • « Insomnie. Personne n'a dormi. Chacun venant juste aux limites avec le fait qu'ils ont perdu tout le monde qu'ils ont aimé ou se relie avec. » -- Jamie Bamber, [1] <anglais>
  • « C'était un dur épisode, parce que, vous aviez fondamentalement juste à tomber en morceaux. » -- Katee Sackhoff, [2] <anglais>
  • « L'épisode 1 est extrêmement style-documentaire parce que les personnages n'ont pas réellement dormi pendant cinq jours et ils avaient fuis des Cylons pour la 250e fois. Et c'est très stressants et ils sont sur le point de complètement perdre la parcelle de terrain en raison de la privation de sommeil. » -- Michael Rymer, [3] <anglais>

Acteurs invités Modifier

Michael Hogan (COL Saul Tigh)
Tahmoh Penikett (Helo)
Aaron Douglas (CPO Galen Tyrol)
Alonso Oyarzun (SPC Socinus)
Nicki Clyne (SPC Cally)
Paul Campbell (Billy Keikeya)
Alessandro Juliani (LT Felix Gaeta)
Sam Witwer (Crashdown)

Lien extérieur Modifier

"33" sur scifi.com

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard